Développement d’une application web partie 2 : Spécification et planification

Développement d’une application web partie 2 : Spécification et planification

2/02/2018

Olivier Verdière

Développement web et mobile

Ceci est la partie 2 d’une série d’articles sur le développement d’une application web. Pour lire la première partie sur la phase d’idéation et de préparation, suivez ce lien, la troisième concernant la réalisation est disponible ici !

Développement d’une application web partie 1 : Idéation et préparation

Vous avez donc identifié vos besoin et précisé votre idée concernant votre application web, il est temps de spécifier le produit que vous, en tant que client, souhaitez obtenir, ainsi que planifier son développement.

Voici une brève description des grandes parties de la phase de spécification et de planification.

Cahier des charges et cahier des fonctionnalités 📄

Lorsqu’un client fait appel à une agence digitale comme 69pixl, le cahier des charges est le point clé du contrat entre les deux parties. Il permettra de mettre tout le monde d’accord sur les fonctionnalités précises à développer.

Dans notre agence lyonnaise, pour faciliter le plus possible la transition vers le digital, nous vous proposons de développer le cahier des charges à vos côtés.

Le cahier des fonctionnalités, lui, vous permettra d’avoir une vue d’ensemble sur toutes les fonctionnalité qui vont être développées. C’est celui que vous montrerez à vos amis pendant le développement de votre application web !

En cas de besoins flexibles, il existe également une solution dite d’approche agile. Auquel cas, il en s’agit plus d’un cahier des charges bornant la mission qui est rédigé, mais de l’établissement d’un backlog produit.

Dans ce cas, la modification et le retrait de fonctionnalités au fil du développement est possible, lors des sprints (cycles courts de développement durant lesquelles des réunions de planification sont prévus).

Nous parlerons des différences principales entre le développement « classique », d’après un cahier des charges, et celui en approche Agile au sein d’un article ultérieur.

Etablissement du devis et du planning 📅

Par la suite, l’étape de planification permettra de gérer au mieux le projet sur toute sa durée.

Tous les besoins sont récapitulés par l’équipe afin d’estimer le temps et le cout de travail.

La planification temporelle permet de savoir au mieux quand sera rendu chaque livrable et d’éviter les dépassements de délais que tout le monde déteste !

Vous pourrez ainsi vous projeter, savoir quand communiquer sur votre application web, ou planifier les formations de vos utilisateurs s’il s’agit d’une application à usage interne qui vient remplacer certains de vos process actuels ou en créer de nouveaux.

Chez 69pixl, nous prévoyons toujours de livrer à plusieurs étapes du projet, une fonctionnalité à la fois par exemple. De cette manière, vous voyez votre projet et effectuez vos retours en temps réel.

La planification financière, quant à elle, permet de savoir combien vous coutera votre jolie application. Elle est calculée à partir du salaire de nos super développeurs et du cout des services annexes s’il y en a et elle prend la forme du fameux devis.

Ajustements 🔍

Pour finir cette phase de planification, des ajustements sont nécessaires la plupart du temps.

Pour ceux-ci, un principe est simple : Q = T x C.

Cette équation bien simple résume la relation entre les 3 piliers d’un projet, la qualité du produit est proportionnelle au temps multiplié par les couts de développement.

Ainsi, si vous avez besoin de réduire le délai, alors il faudra soit accepter d’augmenter le cout, soit de baisser la qualité.

Ainsi, si vous avez besoin de réduire le délai, alors il faudra soit accepter d’augmenter le cout, soit de baisser la qualité.

Mais comme nous n’aimons pas baisser la qualité de nos développements, nous préférons réduire le nombre de fonctionnalités à la place, ou alors être plus flexibles en terme de calendrier.

Concrètement, il nous est arrivé de faire jouer ce triangle Qualité – Cout – Délai en faveur du client.

N’étant pas pressé de recevoir son produit terminé, un de nos clients a décidé de nous laisser 3 mois pour développer son application alors que 30 jours étaient prévus à l’origine, afin de s’aligner sur son budget.

Ceci permet à l’agence de diversifier ses activités pendant ces 3 mois, en ne travaillant que 10 jours par mois sur l’application du client, ce qui permet d’atteindre nos objectifs financiers par d’autres moyens. Là encore, flexibilité est le maître mot.

Une fois que le cahier des charges et le cahier des fonctionnalités sont rédigés et validés, que le devis et ses annexes ont été acceptés, c’est que votre application est spécifiée, planifiée, et prête à envoyer à la machine ! …

Ou plutôt à nos développeurs afin qu’ils se mettent au travail pour la façonner petit à petit.

Pour tout savoir sur cette troisième phase du développement d’une application web, rendez-vous sur cet article : Réalisation

Développement d’une application web : La réalisation

Cet article vous a plu ? Faites-en profiter quelqu'un d'autre en le partageant !
Ne manquez aucun nouvel article

En cochant cette case, j’accepte la Politique de confidentialité de ce site et de recevoir des informations de notre part.

[honeypot honeypot-48 move-inline-css:true]